Je suis un Dev

Posté le lundi 14 décembre 2020
Je suis un Dev

Toute référence avec un site existant est purement voulue, faisant référence à une de mes veilles technologiques. (jesuisundev.com)

"Je ne suis pas un expert en informatique, pour réparer vos matériels défectueux (ordinateurs, téléphones...)".

Le problème, c'est comme avec mes clients de la restauration, je veux toujours faire plaisir, dans la mesure de mes capacités. Ce métier, comme le développement, ne vaut le coup que s'il est élevé à l'état d'Art.

Ma vision du dev, c'est d'améliorer la vie des employés et usagers pour qu'ils soient plus performants.

Je me souviens que dans un restaurant où je bossais, on imprimait des feuilles Excel pour faire la caisse, en fin de service, et les remplir à la main. Les espèces, les tickets restaurant et autres chèques étaient épluchés, et les totaux étaient reportés sur une feuille de caisse, qui centralise les encaissements du service concerné.

Toujours intéressé par les possibilités de la programmation depuis mon plus jeune âge (~8 ans), j'ai cherché à changer cette façon de faire. Avec Microsoft Excel, la meilleure manière de gérer des automatisations est d'utiliser Visual Basic for Application. Quelques mois plus tard, les fichiers sont regroupés pour ne former qu'une application qui fonctionne depuis plus de 15 ans. Je vous en parlerai plus en détail dans un futur article.

Régulièrement, je repasse voir l'équipe, et le patron me fait part des améliorations à ajouter, des bugs qui se sont incrustés. L'appli évolue, et ça me plaît.

Quand je revois mon code, aujourd'hui, je trouve que l'organisation est bonne, au vu de mes connaissances en développement à ce moment. Même sans avoir lu les références de la Clean Architecture, le découpage en différents modules me permet de bien me retrouver dans le code, et de savoir exactement où je dois agir pour les corrections.

Aujourd’hui, je suis toujours dans la restauration, mais je code de plus en plus, et cette première expérience avec le développement m’a donné l’idée de monter un ERP, qui pourrait être conçu pour les entreprises n’ayant pas les moyens de s’offrir les outils intéressant qui foisonnent sur la toile, mais à des tarifs, surtout en cette période de crise, hors de prix pour leur budget.

Depuis que j’ai commencé à la coder, l’application est passée par plusieurs phases. La première version fut en PHP pur, puis vint la découverte des frameworks, qui permettent, comme avec Excel, d’avoir des outils pour avancer plus vite dans le code. Le premier testé fut Copix, qui avait une belle communauté française, mais à été abandonné en 2008. Je suis donc passé sur Symfony. Version 2.8 au démarrage, et une branche avec sf4 pour le plus récent. A chaque fois, le code est repris de zéro. Je ne suis pas encore assez calé pour gérer la mise à niveau des dépendances, trop longtemps laissées sans mise à jour.

Aujourd'hui, le projet qui était à l'abandon, dû au temps pris par mon poste dans la restauration, et un autre projet, pour lequel j'ai été recruté depuis le premier confinement, reprend presque de zéro avec de nouvelles pratiques. Mais cela fera l'objet d'un prochain article.

Crédit photo : Markus Spiske sur Unsplash